Les bons conseils de Cargeek pour affronter le froid

Voiture givrée par le froid

(image KEYSTONE/Martial Trezzini)

Depuis une semaine, les températures ont chuté. Les médias tirent la sonnette d’alarme : le mercure s’effondre, le black-out nous menace, la grippe nous décime… Il se met à faire froid, comme ça, en plein hiver ! À la chronique, nous ne pouvions passer à côté d’un tel événement. Alors voilà, chers automobilistes, quelques conseils avisés pour parer à l’ennemi.

Les conseils d’eiver

Bien sûr, je ne saurai trop vous recommander les conseils de conduite de votre coach préféré, dits « eiverTips » . Un certain nombre concernent plus particulièrement les périodes de froid, comme celui-ci, ou encore celui-là. Qu’on y trouve des astuces auxquelles on n’avait pas pensé ou de simples rappels de bon sens, même pour un conducteur confirmé, une petite lecture régulière des eiverTips n’est jamais inutile.

Toutefois, et comme je l’avais déjà remarqué au sujet de la clim l’été dernier, il me semble que certains conseils avisés manquent à la liste. Permettez-moi de compléter.

Le conseil de Nissan : n’endommagez pas votre chat

Voici déjà un premier conseil venu du Japon : avant de démarrer votre voiture, commencez par vérifier qu’il n’y a pas de chat dedans ! Ben oui, les petites bêtes adorent se blottir là où il fait bien chaud. Par exemple sur le moteur d’une voiture qui vient de rouler. Ou dessous. Ou même carrément dedans, parait-il ! Et dans ce cas-là, eh bien on ne le voit pas le matou…

Figurez-vous que Nissan a pris le problème très à coeur, au point de lancer l’hiver dernier une grande campagne nationale appelée « knock knock cats » : avant de prendre le volant, ils nous conseillent de taper sur le capot. Si ça fait « miaou », il y a un petit intrus à déloger (gentiment)  🙂

 

Le conseil de Clarkson : mesurez la couche de neige

Maintenant que vous avez délogé le chat, il s’agit de savoir si la route enneigée qui est en face de vous est pratiquable. Avant de vous y engager, il est prudent d’évaluer l’épaisseur de la couche de neige. Le célèbre ex-présentateur de Top Gear Jeremy Clarkson a pour ça une méthode infaillible :

Et le plus comique c’est que, Top Gear étant l’émission la plus regardée au monde, des tas de gens partout sur la planète se sont amusés à faire pareil ! comme celui-ci, ou ceux-là. – Top Gear by Clarkson, May and Hammond, rest in peace et regrets éternels.

Bon, voilà pour la neige, mais quelle attitude adopter face au verglas ?

Le conseil des conducteurs Russes : dansez

Ce n’est pas parce que ça glisse qu’il faut ralentir, au contraire. Car moins de temps on passe dehors, moins de temps on a froid.

Patineurs russes médaille d'or Sotchi 2014

Tatiana Volosozhar et Maxim Trankov, médaille d’or aux JO de Sotchi 2014 (image : Le Courrier de Russie)

Je garderai toujours un souvenir admiratif, l’hiver à Moscou, du couple merveilleux que formaient les chauffeurs de taxi avec leur Lada. Il fallait les voir évoluer sur le pavé glacé, enchaînant les travers en toute quiètude, déhanchant nonchalamment leur partenaire, la redressant juste quand il faut… quelle élégance, quelle maîtrise ! Leurs Lada, pourtant si gauches sur route sèche, révélaient alors toute leur grâce. Pas étonnant que les Russes aient été si souvent médaillés d’or en patinage artistique. Et là, en plus, tout le monde est en piste en même temps ! Holiday On Ice à la soviet !

Aujourd’hui malheureusement, le marché russe se banalise. Les Lada à propulsions-arrière cèdent la place à des tractions-avant bardées d’ESP comme partout. C’en est fini du ballet, tombée de rideau sur le Bolchoï des chaussées. Mais les Russes, eux, n’ont toujours pas froid aux yeux : pas question de ralentir parce que ça glisse !

Le conseil des conducteurs Finlandais : décollez

Dans les Pays nordiques non plus, une route glissante n’est nullement un prétexte pour arriver en retard au boulot. Voyez comment on conduit en Suède par exemple :

wrc-winter-takeoff

Vous aurez noté cette propension à sauter… Eh bien, Les « Finlandais volants » étant les spécialistes reconnus du pilotage sur sol glissant (il faut dire qu’ils roulent sur glace dès la poussette), on devrait peut-être s’en inspirer ? Leur conseil est d’ailleurs frappé au coin du bon sens : tant que vos roues ne touchent pas le sol, vous ne risquez pas de déraper ! Pensez-y.

Un dernier petit conseil

Maintenant que vous savez comment mesurer la couche de neige, sauver votre chat, et conduire prudemment par temps froid, vous voilà paré pour l’hiver.

J’ajouterai une dernière petite remarque : quelle est la seule voiture où on ne se pèle pas le matin en montant dedans ? La voiture électrique. Parce qu’on peut la programmer pour préchauffer l’habitacle avant son départ – sans perdre en autonomie puisqu’elle est encore branchée. Sympa non ? Encore un argument pour l’élec ! (vous avez sans doute remarqué que j’aime bien).

Chaleureuses salutations, et ne prenez pas froid.

Cargeek

Commentaires

Posted in à la une, Cargeek and tagged , , , , , , .