Du bon usage de la climatisation

Climatisation automatiqueEn ces temps de retour de la chaleur, vous êtes nombreux à nous interroger sur l’utilisation de la climatisation dans la voiture. Je ne saurais trop vous conseiller la lecture des excellents eiverTips sur le sujet, mais avouons qu’ils laissent de côté certains problèmes importants, auxquels nous allons tenter d’apporter des solutions ici.

Climatisation individuelle

Vous avez remarqué ? Depuis l’avènement de la climatisation à réglage séparé gauche/droite dans les voitures, le (la) passager(e) n’a jamais à ce point resenti le besoin de voyager à une autre température que vous.

Inutile de dire que ça demande plus d’énergie à la soufflette frigorifiante… La solution, soyez psychologue : laissez le (la) passager(e) régler soigneusement son côté, attendez que son attention se détourne vers autre chose, et actionnez discrètement la petite touche qui ré-aligne la température passager sur celle du conducteur. Oui oui, vous n’avez pas fait attention parce que vous n’avez pas lu les 250 pages de la notice, mais en général c’est prévu. Sur la plupart des Renault récentes par exemple, il suffit de maintenir appuyée plus de 2 secondes la touche « Auto ». Hop, votre passager(e) n’y verra que du feu, et vous éviterez une surconsommation !

Climatisation_eiver

 

Climatisation automatique

Vous avez remarqué ? Depuis que les clim sont devenues automatiques, on ne les a jamais autant tripotées. Soit parce qu’on veut tester toutes les fonctions, soit parce qu’on ne comprend aucune des fonctions. Contrairement aux frigos de maison qui ne comportent qu’une brave molette rotative, nos frigos roulants sont pleins de boutons. Alors on appuye dessus.

La solution, si votre passager(e) en abuse : allumez discrètement son siège chauffant. La sensation d’être assis sur une plaque de cuisson qui monte en température déclenche immanquablement un sentiment de panique et un appel au secours. Là c’est gagné, vous n’aurez plus alors qu’à répondre : « Mais qu’est-ce que t’as fait ? Tu as dû déclencher le siège chauffant ! Je ne sais pas comment ça s’arrête, on m’a collé cette option sans que je la demande, je ne m’en sers jamais ! Heureusement je crois que ça se coupe tout seul au bout de 3 minutes… Mais surtout, surtout, ne touche plus à rien !!! »

Vous comprenez aussi maintenant à quoi sert l’option sièges chauffant.

Siège chauffant

 

Toit ouvrant

Vous avez préféré investir dans un toit ouvrant ? Vous avez bien fait, c’est aussi un excellent moyen de rafraîchir vos passagers : Mettez du Ricqlès dans le réceptacle du liquide lave-glace, réglez les buses un poil trop haut, ouvrez le toit, et envoyez. Une fine pluie de boisson rafraîchissante viendra brumiser vos passagers pour leur plus grand bonheur !

Pour vos tissus de sièges, les centres autos proposent une vaste gamme de détachants.

 

Fait divers : La clim qui brûle

Souvenez-vous, en 2012, une polémique défrayait la chronique : le nouveau gaz frigorigène « imposé » par la CEE se serait révélé dangereusement inflammable !

L’Europe pensait pourtant bien faire en interdisant le fluide « R134a », 1300 fois plus « à effet de serre » que le CO2. Elle n’imposait d’ailleurs aucune autre option technique à la place, mais la seule alternative industriellement au point, le « R1234yf » d’Honneywell, plus propre et plus économe en énergie, s’avérait donc être un véritable assassin. Ce qui n’était certainement pas le cas du fluide « R744 », sur lequel les industriels allemands avaient investis des centaines de millions d’euros, bien qu’il nécessitait une pression 10 fois plus élevée pour fonctionner…

C’est d’ailleurs une courageuse association écologiste allemande parfaitement indépendante qui avait dévoilé le caractère inflammable du « R1234yf », tout simplement en éventrant le tuyau de fluide frigorigène sur le collecteur d’échappement préalablement chauffé à plus de 600°C, comme il est d’usage… .

Danger ?

Horreur ! Nous allions tous être la proie des flammes au moindre accrochage ! Ni une ni deux, Mercedes décida d’enfreindre la réglementation européenne en maintenant le « R134a », sécurité avant tout. Du coup, le gouvernement français bloqua la mise en circulation des modèles incriminés. Les clients, privés de leur commande, s’échauffaient. Le Conseil d’État, saisi, libéra les Mercedes, bien que non conformes… C’était le drame de l’été 2013 !

Depuis, presque tous les constructeurs se sont mis au « 1234yf » (Mercedes y passera en 2017). Et on n’a pas spécialement entendu parler de vagues d’incendies ravageurs, si ?

Finalement, entre la grosse méchante institution et la gentille petite association parfaitement indépendante, il ne fallait peut-être pas se fier à celle qu’on croyait.

 

Nous espérons, dans cet article de bons conseils, avoir complété utilement les eiverTips « Climatisation »… Mais si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à nous les poser en commentaires ci-dessous, de vrais spécialistes (extérieurs à cette chronique donc !) vous répondront.

Bonne route, et bonne vacances si vous êtes déjà arrivés !

Cargeek

Posted in Actualité, Plaisir de conduire and tagged , , , , , , , , .