#eiverTip 14 : Dans la montée, quels sont les bons réflexes ?

Dans la montée, quels sont les bons réflexes ?La conduite en montagne n’est à première vue pas très compatible avec les économies d’énergie. Et pourtant, il y a des petits trucs à savoir.

C’est vrai, enchaîner les épingles à cheveux, rétrograder et ré-accélérer sans cesse pour avoir de la « reprise » ne nous aident pas à économiser du carburant. Sans compter les rejets de gaz d’échappement qui sont décuplés à chaque accélération. Alors comment faire pour économiser dans la côte ?

Tout d’abord il faut privilégier les situations d’inertie. Qu’est-ce que ça veut dire ? Tout simplement profiter du poids du véhicule, une fois lancé sur une route plate ou en descente, afin de profiter au maximum de l’élan de la voiture  (son énergie cynétique en quelque sorte), pour « attaquer » la côte. Comment fait-on ? Accélerez légèrement et régulièrement avant la côte, et maintenez une accélération à mi course au début et pendant la montée.




Autant le passage d’une faible côte peut être négocié sans problème avec ce petit conseil, en revanche, faire l’ascension du Tourmalet ne pourra pas se faire sans actions supplémentaires. En effet, la côte étant trop longue, on arrive à une baisse de puissance dès que l’inertie du véhicule n’est plus suffisante. Il faut compenser.

La règle, c’est de ne jamais être en situation de « pédale au plancher ». C’est là que l’admission de carburant est la plus importante, quelle que soit votre vitesse. Donc il faut rétrograder pour garder suffisamment de « reprise » et maintenir votre pédale d’accélérateur légèrement enfoncée.




Arrivé au sommet, il faudra résister à la tendance d’accélérer.

D’abord parce qu’il n’y a pas de raison, la pente va faire accélérer la voiture naturellement.

Ensuite, parce qu’il n’y a pas mieux pour économiser du carburant que la descente. Utiliser le frein moteur permet d’avoir une consommation instantanée de 0 litres au 100 km. C’est valable pour presque tous les véhicules, équipés de système à injection directe sauf peut-être les plus anciens qui ont encore des carburateurs.

Enfin, parce qu’une vitesse maitrisée en descente vous permettra d’économiser vos pneus et vos freins, puisque vous n’aurez pas à freiner violemment.

Bonne route à tous !

Posted in Conduite, eiverTip, Sécurité active and tagged , , , .